Catégories
Auto

Comment contrôler le bon état d’une voiture d’occasion ? (1/3)

Après des heures de recherche et de coups de fils passés au vendeur, vous voilà enfin devant la voiture… Le temps de l’inspection du véhicule est arrivé. On commence d’abord par vérifier l’aspect extérieur de la voiture d’occasion.

25 points de contrôle seront étudiés afin d’éviter les mauvaises surprises après l’achat du véhicule.

Pas besoin d’être mécanicien ou expert automobile, préparez seulement une lampe torche (le flash du téléphone fait parfaitement l’affaire) et un stylo (lire jusqu’à la fin de l’article pour savoir pourquoi 😉 ).

Soyez méthodique, en commençant par l’avant de la voiture, puis partir d’un côté pour revenir à l’avant par l’autre côté.

 

Section 1 : Les éléments de visibilité 

 

  • Pare-Brise

On contrôle tout d’abord que le pare-brise ne présente pas de fissures ni d’impacts qui empêchent la bonne visibilité. S’il y a un petit impact sur le haut du pare-brise, pas de panique, cela peut être un argument pour la négociation. Si l’impact est plus gros qu’une pièce de 2€ ou si la fissure dépasse 30cm, le pare-brise est à remplacer immédiatement.

Vérification pare-brise

  • Essuie-Glace :

On regarde ensuite l’état des balais d’essuie-glace : le caoutchouc ne doit pas être craquelé ni déchiré ou coupé. Vous pourrez contrôler leur bon état plus tard durant les vérifications intérieures du véhicule (lien) en actionnant le liquide lave glace pour vérifier que les balais ne laissent pas de traces sur le pare-brise.

Vérification essuies glace

  • Vitres

Tout comme pour le pare-brise, on vérifie que les vitres du véhicule ne présentent pas d’impact, de fissures ou qu’elles ne sont pas brisées.

On peut regarder s’il y a de la mousse dans les joints de fenêtres, signe que le véhicule a dormi dehors et n’est pas lavé régulièrement.

Vérification vitres

  • Optiques De Phare

On vérifie que les optiques ne sont pas cassés ou ternis (jaunis).

Si les optiques sont ternis, le vendeur pourra vous dire qu’avec du dentifrice et de l’huile de coude, les optiques reviendront comme neuves ! Certes, à vous de voir…

Attention également aux optiques de phare non d’origine pour faire « tuning », ces produits viennent souvent de Chine et il peut être difficile de trouver des ampoules lorsque l’une d’entre elles tombe en panne. Le cas échéant, demandez au vendeur pourquoi les optiques ont été changées.   

Vérification optiques de phares

Section 2 : La carrosserie 

L’état de la carrosserie est un indice important concernant l’historique du véhicule, la manière d’utilisation et le bon entretien de celui-ci. On sera particulièrement vigilant à l’espacement régulier entre chaque élément de carrosserie, signe que le véhicule a été accidenté ou non. Vous pouvez pour cela passer votre doigt dans les interstices pour vérifier le bon écart.                                    Même s’il peut être difficile de le constater, on sera vigilant concernant toute différence de teinte entre les différents éléments, signe que le véhicule a déjà subi des réparations en carrosserie.

Si vous constatez un défaut, n’hésitez pas à demander au vendeur l’origine de la réparation ou du remplacement de l’élément.

 

  • Capot et toit

On vérifie que le capot et le toit ne soient pas enfoncés et qu’ils ne présentent pas d’impacts de grêle par exemple. On vérifie également l’espacement régulier entre le capot et les ailes.

Sur certains véhicules, le vernis du capot ou du toit s’écaille facilement, soyez vigilants à cela.

Vérification capot et toit

  • Pare-Chocs

On vérifie que les pare-chocs sont bien fixés et qu’ils ne sont pas enfoncés, ou cassés, signe d’un accrochage pas forcément grave mais important à noter.

On vérifie également les extrémités des pare-chocs, souvent sujets à de multiples rayures.

On voit dans la photo ci-dessous que le pare-chocs et le déflecteur arrière ne sont pas bien alignés, cela est souvent dû à un choc avec un petit objet (une pierre ici pour le coup…).

Vérification pares-choc

  • Ailes avant et arrière

Tout comme les extrémités des pare-chocs, les ailes sont sujets à des rayures profondes dues à des sorties de garage un peu serrées ou des créneaux ratés (voir photo). On vérifie donc le bon alignement des ailes avec les portières, l’espacement régulier sur toute la longueur des ailes et la différence de teinte avec les portières.

Si le véhicule a plus de 15 ans, on peut retrouver de la rouille à l’intérieur des ailes, ce qui n’est pas très bon.

Vérification ailes

  • Rétroviseurs

On vérifie que les rétroviseurs sont bien fixés, que leur glace n’est pas cassée et que le cache en plastique est en bon état et bien fixé.

On vérifie également que les rétroviseurs s’ouvrent et se ferment correctement (manuellement ou électriquement si ceux-ci sont électriques).

Vérification rétroviseurs

  • Portières

Encore une fois, on vérifie le bon alignement des portières et l’espacement régulier entre celles-ci.

On regarde s’il y a une différence de teinte entre les portières.

On vérifie que l’ouverture et la fermeture se fasse bien, sans rencontrer de point dur, et ce pour chaque portière.

Soyez vigilants aux rayures profondes et aux impacts (coups de portière et coups de clé comme ci-dessous).

Enfin, on vérifie que chaque portière ne présente pas de signe de tentative d’effraction (marque de tournevis ou de pied de biche).

Vérification portières

  • Coffre

Pour le coffre, on vérifie toujours le bon alignement et l’écart régulier avec les ailes. Puis on vérifie que l’ouverture jusqu’en haut et la fermeture se fait bien. L’ouverture et la fermeture doit se faire sans point dur, et le coffre ne doit pas « retomber tout seul » lorsqu’on le lâche en position haute, ce qui serait signe de vérins de coffre à changer.

Vérification coffre

Section 3 : Roues et freinage 

 

La vérification de l’état des pneus, freins et amortisseurs est primordial lorsque vous achetez une voiture d’occasion, car ces pièces d’usure sont relativement coûteuses à changer.

Gardez en tête que le prix moyen d’un pneu avec pose et équilibrage est aux alentours des 100€, un jeu de disques et plaquettes de frein avec pose se situe aux alentours des 200-250€.

Si les éléments sont à plus de 70% d’usure, pensez à négocier avec le vendeur en conséquence.

Ce sont des éléments de sécurité, le pneumatique est le seul contact entre le véhicule et la chaussée, les pneumatiques et le système de freinage sont les éléments qui vous maintiennent en vie ! Leur état n’est pas à prendre à la légère.

 

  • Pneus

Commençons par les pneus. Tout d’abord, il est obligatoire que les pneus soient identiques (même marque, même modèle, même dimension) sur un même essieu, c’est-à-dire que les pneus avant droit et gauche doivent être les mêmes, et les pneus arrières droit et gauche doivent être les mêmes. Il n’est cependant pas nécessaire d’avoir les mêmes pneus à l’avant et à l’arrière.

 

On vérifie tout d’abord l’aspect visuel du pneu, il ne doit pas être craquelé, ni présenter de déchirure ou de bosse sur le flanc comme c’est le cas sur la photo de droite. Si le pneu présente une déchirure ou une hernie il est à changer immédiatement.

Vérification flanc pneu

Puis on vérifie l’usure de la bande roulement (partie en contact avec la route). Pour cela, les pneus sont dotés de témoins d’usure dans leurs rainures. Les rainures doivent être suffisamment profondes (entre 10mm et 4mm), et le témoin d’usure ne doit pas être atteint (vous ne devez pas sentir le témoin d’usure en passant votre doigt à la surface du pneu). Le témoin d’usure est repéré par un petit symbole sur le haut du flan.

La profondeur minimale réglementaire des rainures est de 1,6mm.

Vérification bande de roulement

  • Disques

Si le disque est visible, ce qui n’est pas toujours le cas, passer le doigt sur le disque (attention si la voiture a roulé le disque peut être chaud). Le disque doit être lisse ou présenter des rayures peu profondes. Si le disque n’est pas neuf, il peut y avoir une légère lèvre d’usure sur le haut du disque.

Si le disque est très rayé ou si la lèvre sur le haut du disque fait plus de 4mm, le disque est en fin de vie.

Vérification disque frein

  • Plaquettes

Si les plaquettes sont visibles, en vous aidant d’une lampe torche (ou le flash du téléphone), éclairer au niveau de l’étrier de frein et observer les plaquettes. On doit pouvoir distinguer la garniture de la plaque métallique de la plaquette, même si ce n’est pas toujours facile. L’épaisseur de la garniture doit être comprise entre 3mm et 15 mm.

Vérifications plaquettes de frein

  • Tambours de frein

Une majorité de véhicules sont encore équipés de freins à tambour à l’arrière. Il est impossible d’évaluer visuellement l’état des tambours et garnitures de frein. Vous pouvez tout de même regarder l’aspect extérieur du tambour, s’il est rouillé ou non et semble en bon état.

Sachez que la durée de vie des freins à tambour varie entre 80 000 et 140 000 kilomètres.

Vérification tambour de frein

  • Jante/enjoliveur

Après inspection des pneus et des freins, vous pouvez contrôler le bon état de la jante, et s’il y en a, de l’enjoliveur.

Inspectez bien le bord de la jante, celui-ci ne doit surtout pas être tordu à un endroit, ce qui peut arriver lorsqu’on « tape » un trottoir. Attention dans le cas de la photo ci-dessous, c’est une jante qui reçoit un enjoliveur, l’enjoliveur va donc cacher le défaut.

La jante peut être marquée sur les bords (signe d’un précédent changement de pneumatique peu précautionneux). L’enjoliveur ou la jante peuvent présenter des rayures, signe de créneaux un peu trop près d’un trottoir. Ces deux cas ne sont pas graves, juste esthétiques.

Vérification jantes/enjoliveur

  • Amortisseurs

Enfin, si les amortisseurs ne sont pas cachés par le passage de roue, on peut contrôler le bon aspect visuel de la tige d’amortisseur et du ressort. Il ne doit pas y avoir d’huile sur la tige d’amortisseur (signe d’un joint défectueux), et le ressort ne doit pas être rouillé.

Vérification amortisseurs

Section 4 : Inspection du dessous de la voiture

 

Jusqu’ici tout va bien ? Alors maintenant il va falloir se baisser pour regarder le dessous de la voiture. 

  • Châssis

On vérifie que les éléments du châssis sont droits, ne présentent pas de traces de chocs ni de rouille.

Un bon indicateur à l’arrière pour vérifier que le véhicule n’a pas été pris dans une collision est le logement de la roue de secours.

En contrôlant le dessous du véhicule, on vérifie également que toutes les pièces sont correctement fixées.

Vérification chassis

  • Présence de fuites

Sur la majorité des véhicules en France, la transmission est de type traction avant. Tous les éléments qui comportent de l’huile (moteur, boîte de vitesse, différentiel) sont donc situés à l’avant de la voiture.

Sur les véhicules à propulsion ou quatre roues motrices, le différentiel est à l’arrière.

 

On contrôle donc, en s’aidant de la lampe, qu’il n’y ait pas d’huile qui suinte ou qui goutte sur le sol.

Au niveau du moteur et du radiateur, on contrôle également qu’il n’y ait pas de fuite de liquide de refroidissement (liquide coloré, en général vert, jaune ou rose). Si vous voyez quelque chose, n’hésitez pas à passer votre doigt vers l’endroit de la fuite, le liquide de refroidissement n’est pas dangereux pour la peau.

Enfin, si vous voyez des gouttes sur le sol qui ne sont ni de l’huile, ni du liquide de refroidissement, cela peut être le liquide venant de la climatisation si la voiture a roulé avec la clim avant l’inspection, rien de grave.

Gardez à l’esprit que mis à part pour la climatisation, aucun liquide ne doit fuir sur un véhicule, que ce soit l’huile, le liquide de refroidissement, le carburant, le liquide de frein ou le lave glace. En cas de fuite, le prix de la réparation peut vite grimper.

Vérification fuites au sol

Section 5 : Inspection du compartiment moteur

 

Dernière étape de l’inspection extérieure du véhicule : l’inspection du compartiment moteur.

L’inspection du compartiment moteur va donner une idée de la santé et du bon entretien du moteur.

 

  • Alignement châssis

Avant de regarder le moteur, on continue de vérifier le bon état du châssis. On contrôle que la traverse supérieure est parfaitement droite et de même pour les longerons sur les côtés du compartiment. Bien souvent, du côté droit au gauche, le châssis n’est que très peu visible car caché par une partie du faisceau électrique, il faudra alors essayer d’éclairer la zone pour apercevoir le châssis à travers les fils.

Alignement châssis

  • Durites et courroies

Les durites et les courroies sont des pièces en caoutchouc qui peuvent mal vieillir avec le temps. On vérifie donc que les durites et les courroies ne sont pas craquelées ni déchirées. Les durites doivent être souples et les courroies bien tendues.

Vérification durites et courroies

  • Traces de fuite d’huile

Comme réalisé précédemment par le dessous, on vérifie cette fois ci par le dessus la présence de fuites d’huile. A l’aide de la lampe, on éclaire toutes les parties du moteur, puis on regarde vers le bas pour vérifier qu’il n’y ait pas de traces ou de tâches d’huile. Dans l’exemple ci-dessous, on retrouve une fuite d’huile au niveau du turbo.

Vérification fuites huile

  • Traces de fuite de liquide de refroidissement

Tout comme pour l’huile, on éclaire au niveau des durites et de leur raccordement pour vérifier qu’il n’y ait pas de suintement ou de fuite de liquide de refroidissement. Le liquide de refroidissement est facile à reconnaître car il est coloré. On éclaire également au niveau du radiateur toujours pour vérifier l’absence de fuite.

On en profite également pour contrôler l’état du radiateur : celui-ci ne doit pas être tordu et les ailettes doivent être régulièrement espacées.

Dans l’exemple ci-dessous, on distingue des gouttes vertes, signe d’une fuite de liquide de refroidissement.

Vérification fuite liquide de refroidissement

  • Niveau liquide refroidissement

Indicateur du bon entretien du véhicule, on vérifie le niveau de liquide de refroidissement. Le véhicule doit être sur un sol plat. Le niveau se contrôle sans ouvrir le bocal, il y a deux repères maxi et mini, le niveau doit être entre les deux. Si le moteur n’a pas tourné avant l’inspection, on peut ouvrir le bouchon du bocal pour vérifier qu’il n’y ait pas d’impuretés à l’intérieur de celui-ci.

Vérification niveau liquide de refroidissement

  • Niveau d’huile

Pour le niveau d’huile, le moteur doit être froid ou à l’arrêt depuis au moins 10 minutes. On tire la jauge de niveau, on l’essuie avec un chiffon, on la replace dans son logement, puis on la sort de nouveau et on contrôle que le niveau soit entre le mini et le maxi.

Vérification niveau d'huile

  • Niveau liquide de frein

On regarde le niveau de liquide de frein dans le bocal (celui avec le bouchon jaune ou noir avec des écritures jaunes). Le niveau doit être situé entre les repères mini et maxi.

Inutile d’ouvrir le bouchon du bocal.

Vérification liquide de frein

Conclusion :

Vous avez vérifié les 25 points extérieurs clés de votre voiture d’occasion et tout semble correct ? Bravo à vous ! Le travail n’est cependant pas fini ! Il reste encore les vérifications des éléments intérieurs du véhicule ainsi que l’essai routier dont je vous invite à regarder les articles rédigés à ce sujet :

 

Si vous avez peur d’oublier un des points énoncés dans cet article, je vous invite à télécharger la check-list que j’ai réalisé pour vous (d’où l’intérêt d’apporter un stylo lors de l’achat d’un véhicule d’occasion comme mentionné au début de l’article) : https://automotonego.com/telecharger-les-check-lists-auto-et-moto/

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *